?

Log in

No account? Create an account
 
 
scribo_loutre
30 July 2010 @ 10:06 pm
Il y a quelques jours (quatre pour être précise), j’ai fait une liste de mes projets en cours d’écriture. Celui qui monopolise la plus grosse partie de mon énergie est « La voie de Lamesh ». J’ai promis à mon chat qu’il aurait les chapitre 1 et 2 pour son retour de vacances, ce qui me laisse à peine plus d’une semaine pour les terminer.
 
Je ne sais pas si c’est l’urgence de la tâche, ou juste que cet univers m’inspire, mais j’ai réalisé une avancée spectaculaire cette semaine. Le remaniement du premier chapitre a progressé de 5 000 sec. Quant au deuxième chapitre, il a gagné plus de 25 000 sec. Il me reste encore 60 000 sec à écrire en cumulant les deux parties, j’ai donc intérêt à être productive ce week-end.
 
Pour fêter l’avancée imminente de « La voie de Lamesh » (j’y crois à mort), je vais vous en toucher deux mots.
 
Il s’agit d’un roman d’aventures qui se déroule dans les îles de Sulan, un univers imaginaire mélangeant l’Asie du Sud et les civilisations méditerranéennes. Ma première idée était d’écrire un roman de fantasy et, malheureusement, les éléments de magie que je voulais y insérer frôlaient le TGCM (Ta Gueule C’est Magique). Du coup, j’ai viré les sortilèges, les démons et tout le reste pour ne garder que les différentes mythologies.
 
La première partie s’intitule « Le corbeau dans sa cage », elle dérive d’une nouvelle écrite en février et envoyée à l’arrache pour l’appel à texte d’AOC. Mon texte a bien entendu été refusé, mais les commentaires m’ont confirmée dans mon idée qu’elle serait un bon début de roman. Je me suis mise aux corrections avec enthousiasme pendant que je commençais le deuxième chapitre.
 
L’intrigue de cette première partie est simple : Afin d’éviter une promotion fatale, un officier tente de trouver un médecin pour éviter que Gregan Minelsen, son supérieur, ne succombe à ses blessures. Lorsqu’il apprend qu’une adepte de Lamesh, le dieu de la mort de Sulan, pourrait sauver le blessé, il réclame son aide. Il se retrouve ensuite pris dans un enchaînement de complications dont le mariage imprévu entre le blessé et la prêtresse prénommée Lorna.
 
Dans « L’école des assassins », Gregan et son macabre médecin, déguisé en soldat, se rendent à Neshi afin d’empêcher l’insurrection de la ville. Alors que l’officier d’échapper tant bien que mal à des tentatives d’assassinat,
Lorna découvre qu’un prophète de Lamesh incite ses adeptes à la révolte. Ils devront unir les efforts afin de percer à jour les mystères entourant le meneur de cette insurrection et rester en vie, même si cette préoccupation est secondaire pour Lorna.
 
Mine de rien, cet exercice de résumé a été plus difficile que prévu. J’espère au moins qu’il donne une vision nette de « La voie de Lamesh ». Le troisième chapitre aura pour titre « La prophétie des têtes de poissons » et devrait amorcer un bref virage sentimental dans le récit. Je n’ai que des bribes d’idées et de scénario pour la suite, mais j’aurais le temps d’y réfléchir quand le projet sera en pause (dès le retour mon chat).
 
 
Current Location: France, Paris
Current Mood: frustratedfrustrated
Current Music: Musique : Thick as Thieves - Kasabian