?

Log in

No account? Create an account
 
 
scribo_loutre
23 November 2010 @ 09:52 pm
Comme je lis beaucoup de livres afin de m'aider à en écrire d'autres, j'ai décidé de vous présenter les ouvrages sur lesquels je me base pour "Fondation Post Mortem" qui, je le rappelle, est un polar fantastique.

  • « Chronique d’un médecin légiste » par Michel Sapanet :
J’ai eu un énorme coup de cœur pour ce livre dont j’ai entendu parler au « Journal de la santé » cher à maman loutre. Ma crainte d’avoir à lire un pavé truffé d’atrocités scabreuses n’a pas dépassé les premières pages. Certes, il y a des scènes assez glauque, voire répugnantes, mais la distance clinique de l’auteur rend la lecture aisée sans occulter l’émotion. Il s’agit de mon ouvrage de référence à propos de la médecine légale. Pour ceux qui connaissent mes textes, ces indications me sont indispensables (j’ai une quantité de scène de morgue assez importante).
 
  • « Flic, chronique de la police ordinaire » par Bénédicte Desforges :
L’avantage indéniable de ce livre, c’est qu’il est très mince et publié en poche. Du coup, j’ai pu comprendre à peu de frais que, si je voulais avoir une héroïne qui travaille dans la police, j’allais avoir besoin de faire des recherches. J’ai parfois trouvé certains textes très durs, notamment à cause de leur réalisme exacerbé. Bien qu’intéressant afin de cerner les difficultés du métier, j’y ai trouvé des lacunes par rapport à mes attentes en terme de contenu exploitable pour mes recherches.
 
  • « Police, mon amour » par Bénédicte Desforges  :
Je me suis procurée ce livre en pleine prise de conscience sur la nécessité d’améliorer la caractérisation de mon héroïne. Il est toujours sur ma pile et n’attend qu’un moment de calme pour être décortiqué.
 
  • « Les chroniques de la main courante » par Serge Reynaud :
J’aime beaucoup les récits de Bénédicte Desforges, mais je n’avais pas envie de m’enfermer dans sa vision de la police. Afin d’avoir un autre avis, masculin cette fois, je me suis penchées sur le livre de Serge X (qui est déjà passé par ici). Le style et la forme est assez semblable à mes autres lectures, néanmoins certains détails sur le fonctionnement d’un commissariat et les rapports entre le policiers m’ont beaucoup intéressée. Les explications sur le jargon à employer dans les procès-verbaux me seront, sans le moindre doute, fort utiles afin d’apporter une touche de crédibilité à mon roman.
 
Afin de faire bonne mesure, j’ai aussi acheté un petit dictionnaire du jargon policier-judiciaire dans la collection « Que sais-je ? ». Son abord beaucoup plus rébarbatif ne m’incite pas à la gnaper (lire en un très court laps de temps), il faudra quand même que je m’y colle.
Tags: ,
 
 
Current Location: France, Paris
Current Mood: coldcold