?

Log in

No account? Create an account
 
 
scribo_loutre
20 May 2011 @ 11:35 pm
Mon état mental en ce moment oscille entre lassitude et impatience. Tous les changements sont en route et, pour être honnête, ma situation s’améliore de semaine en semaine. Certes, j’accumule toujours plus de fatigue, mais j’ai tellement hâte que tout finisse de se mettre en place. Pour passer le temps et me vider l’esprit après une nouvelle écrite en un temps record, je me suis mise à lire plusieurs blogs, illustrés ou non. Ma meilleure trouvaille à ce jour est Trash Cancan, une mine d’anecdotes historiques assez répugnantes.
 
Après plusieurs heures d’immersion dans les écrits personnels d’inconnus, j’ai fini par en éprouver un certain écœurement. Ces lectures sont décidément très différentes des nouvelles et romans. La double conséquence de cette impression est que, d’une part, je me suis remise à lire (j’ai commencé Entrechats ce matin) et que je me suis replongée dans l’écriture de ma nouvelle « Dans les murs ».
 
Derrière ce titre assez classique et pour lequel j’hésite à abjurer ma haine pour les points de suspension (« Dans les murs… » pour donner plus de mystère, car justement il y a un problème avec les murs), je suis en train de tisser une histoire assez simple et portée par une héroïne adolescente. Le cœur de la nouvelle est le handicap qui affecte l’héroïne, elle vient de perdre la vue. A mesure qu’elle s’adapte à sa nouvelle condition, elle va tâcher de percer le mystère du bruit étrange qu’elle entend dans les murs de la plateforme urbaine où elle vit.
 
Pas évident de réduire au maximum les indications visuelles pour les remplacer par des détails faisant appel à l’ouïe, au toucher, au goût ou à l’odorat. Je pense que cette contrainte m’aidera à diversifier les perceptions de mes personnages dans mes autres projets. J’ai aussi un peu de mal à trouver les mots qui refléteront l’ambiance futuriste de cette ville posée au milieu de l’océan. Par exemple, je suis bloquée sur la façon dont je vais appeler les habitations collectives ; appartement est trop contemporain, logement manque de sens et quartier d’habitation est le terme exact, mais je ne l’aime pas. Je pense que je vais me fendre d’un petit néologisme afin de renforcer la crédibilité de mon univers.
 
Sur ce, je retourne plancher sur ma plateforme et inventer toute sorte de noms marrants. Le Deskess par exemple devrait faire une apparition, de même que le Karaone ou le Karu. Ensuite, il va falloir que je tapote plus vite que mon ombre pour finir d’ici dix jours.
 
 
Current Location: France, Versailles
Current Mood: blankblank