?

Log in

No account? Create an account
 
 
20 October 2010 @ 08:14 pm
La théorie de la grenouille météo appliquée à l'écriture d'un polar vampirique  
J’ai donné assez peu de nouvelles ces temps-ci, mais “Fondation Post Mortem” avance à un bon rythme. Les deux premiers chapitres sont écrits et, au final, sont plus courts que je ne le pensais (dans les 15 000 signes pièce). Du coup, ça m’amène à envisager de faire des chapitres d’une taille inférieure à 20 000 signes.
 
Pour le chapitre 3, je me suis permise une incursion dans le quotidien agité d’un interne en médecine légale. Il me manque la scène de fin, puis un élagage afin de réduire la taille du chapitre. A mon avis, certains passages sont trop mous et passeront à la trappe à la relecture.
 
Je viens aussi de changer mon découpage pour la seconde fois en une semaine. Je suis mieux arrivée à gérer une scène à fort potentiel de gnititude que je ne le pensais au premier abord et, avec mes résolutions de taille maximale, j’ai coupé mon chapitre 5 au deux tiers.
 
Me connaissant, l’ordre des chapitres et leur composition risquent de varier fortement. L’avantage des changements de point de vue, c’est que certaines scènes flottent au milieu du roman. Ça peut aussi être un inconvénient, mais ça me permet de jouer sur la tension et de révéler plus ou moins d’informations au lecteur.
 
Pour le moment, j’en suis à peine à 15% du roman (si je ne compte que l’avancement en chapitres). Pas de quoi embêter mon alpha-lectrice-toute-puissante. C’est un peu ma grenouille météo ; quand elle fait gni, mon chapitre est validé.
 
Il faut que je profite d’avoir du temps libre pour écrire, d’ici quelques jours je risque de me retrouver alpha-lectrice de deux textes. Ca va être à moi de faire la grenouille météo. Gni !
 
 
Current Location: France, Paris
Current Mood: coldcold
 
 
 
(Anonymous) on October 21st, 2010 08:15 am (UTC)
gnititude
Tiens, je ne connaissais pas la gnititude. ^^ Joli concept. Bon courage pour la suite. :)

Benedicte
scribo_loutrescribo_loutre on October 21st, 2010 09:38 am (UTC)
Re: gnititude
Le gni est l'outil de mesure pour une grande partie de mes textes. Il ne s'agit pas forcement les meilleurs et certainement pas les plus sérieux.
L'avantage, c'est que ça motive de lecteur (ou plutôt la lectrice, le gni est assez féminin) pour avoir la suite.

Merci de ton passage et de ton commentaire. L'encouragement tombe à-pic, je commence à ralentir mon rythme d'écriture sur FPM.